LE PROJET

"En septembre 2019, le Japon accueillera la prochaine Coupe du Monde de Rugby. Je suis un amoureux du rugby et un grand amateur de voyages et d’aventures … Alors j’ai décidé d’associer ces deux passions et de me rendre au japon en partant de chez moi, à Nice, en utilisant un moyen de déplacement terrestre inédit, un Ape 50 Piaggio, plus connu en France sous le nom de triporteur.

Ce voyage, j'avais prévu de le faire à vélo, malheureusement, un souci de santé et plusieurs opérations du cœur me forcent à baisser la cadence sportive. D’abord décontenancé, ce mauvais coup du sort me donne à penser qu’il sera désormais impossible de continuer mes projets de voyages sportifs. Passé cette période de remise en question, je me rends compte que ces projets sont toujours réalisables avec un minimum d’ingéniosité. Je ne partirai pas à vélo, et pourtant avec un guidon dans les mains, celui d'un triporteur. Et j’irai encore plus loin.

Nombreux pourront se reconnaitre lorsqu’il s’agit de trouver des excuses pour ne pas réaliser ses rêves. A travers cette aventure je voudrais montrer que malgré les tracas, les épreuves de la vie, quand on a la volonté et le sourire, tout est possible mais rien n'est certain.

Le chemin parcouru est plus important que le but à atteindre, et les péripéties vécues sur le parcours me rendront au centuple l’énergie investie dans ce projet. Et ce projet, je veux le partager.

Pourquoi l’Ape plutôt que la voiture ou la moto ?

D'abord, un petit rappel: Ape ( se prononce - apé -) signifie en Italien, Abeille. Piaggio a nommé ainsi ce petit véhicule dans la lignée de sa célébre "Vespa" qui signifie Guêpe.

C’est un moyen de transport modeste comme les conditions de vie des gens que je vais croiser sur ma route. Curieux et sympathique, il va m’ouvrir les portes et favoriser l’hospitalité. Parce qu’il se déplace à basse vitesse, permettant de profiter les paysages et de rester proche des personnes rencontrées. Enfin, il permet d’emporter un volume de matériel nécessaire à la durée du voyage.

Le parcours.

Tokyo est à 10 000 kilomètres de Paris. Mais par la route, il faut parcourir plus de 15 000 kilomètres, traverser au moins 15 pays et embarquer sur 5 ferrys.

Le voyage durera 8 mois. J’ai recensé sur mon parcours, une cinquantaine de sites classés au Patrimoine Mondial de l’Unesco que j’envisage de découvrir.

Le voyageur

Je m’appelle Jean Jacques CLARASSO, je suis né en 1960 à La Ciotat.

Retraité de la Fonction Publique Monégasque, père de deux filles, grand-père de trois enfants.

J’ai pratiqué de nombreux sports, dont le rugby au Racing Rugby Club de Nice pendant 15 ans puis le VTT ( Vainqueur Mégavalanche Master), le Triathlon ( 3x LD Nice, 1 fois EmbrunMann), la course à pieds ( 25 marathons et 100 km de Millau), le trail (Finisher UTMB en 27h30), et j’ai participé à de nombreux raids (Vainqueur Raid Edhec). Je suis aussi un adepte de la plongée ( Niv II,),130 plongées, Mer rouge, Mer de Cortès, Mer des Caraïbes…).

J’aime les grand voyages, mais à taille humaine, en me déplaçant avec mes propres moyens, comme par exemple traverser à vélo la Mongolie, la Birmanie, la Thaïlande, le Laponie et d’autres encore ; à moto : Lybie, Tunisie, désert de Gobi ; ou en en kayak : Croatie, Ile d’Elbe. A travers des associations que j’ai créées, j’ai organisé des voyages-découvertes à vélo au Mali et au Burkina-Faso. Un grand voyage en 4x4 au départ de Nice m’a conduit à Tombouctou en 2004 (Mali).

Je suis intervenu dans l’organisation plusieurs évènements sportifs internationaux (Les défis du Chott, Raid du Lézard Rouge, Raid 333), responsable des parcours, rédaction des road-books. Je suis membre de deux associations humanitaires ( Soutien Entraide Bénévolat-Monaco et Mission Enfance Monaco).

PRISE D'IMAGE-PRESSE

Julie Guignier, chef opératrice.

Très bonne sportive , voyageuse dans l'âme..

Des études d'arts plastiques, un master en cinéma option image en 2009, de nombreux voyages photographiques et beaucoup de sport "outdoor" comme la plongée sous-marine, la conduisent à devenir d'abord Divemaster et scaphandrier classe 1B, pour filmer par exemple l'étude des requins blancs en Afrique du sud (WSProjects) et des raies mantas au Mozambique (Zavora Lab). Elle devient assistante caméra spécialisée dans le sous-marin et tourne des fictions et des publicités avec Jacques Ballard (One Breath, long métrage russe, Production Public Opinion ; série américaine The patriot…)

Elle est assistante caméra et machiniste de fiction sur des longs métrages, téléfilms ou pour la publicité terrestre depuis 2010, avec toutes sortes de caméras, d'équipes et de configurations lourdes. Notamment de nombreuses fois pour de la série télévisée avec, JLA (Camping Paradis), Fr3 (Joséphine Ange Gardien, Tandem), Europacorp (No Limit), Fr2 (Un Si Grand Soleil) c'est ce qui l'amène progressivement à être chef opératrice pour du court métrage, du clip et du documentaire, comme sur la série Photo (production Camera Lucida) diffusée sur Arte réalisée par Stan Newman en 2012, ainsi que Rouge Gorge (montage en cours) un documentaire sur le chant de gorge inuit, tourné dans le Grand Nord canadien, au Nunavut. (Production Œil Sauvage).

Parallèlement elle gère depuis 2011 la production de film documentaire axée sur l’escalade et l'alpinisme, Sandstones Media, avec Clément Perotti. Depuis bientôt 5 ans ils suivent les meilleurs grimpeurs du monde dans leurs voyages, pour partager leur talent, leur passion et partager les plus beaux recoins de notre planète : Désert du Chihuahua au Mexique, Swaziland, Rocklands en Afrique du Sud, Sultanat d'Oman, Suède, Himalaya Népalais...

Rompue à "saisir l’instant", sa direction photo est instinctive et simple, même en fiction, et consiste à exploiter un maximum les effets lumineux naturels. Elle privilégie les compositions épurées et une émotion qui se raconte dès le premier coup d'œil.

Contact et Logistique

Patricia

Sa vie est partagée entre son activité de Pompier, le sport et sa famille. Patricia est la première femme "pompier volontaire" des Alpes Maritimes , elle avait à peine 18 ans. Elle exerce toujours dans un service administratif dédié à la prévision des risques. Elle a méné une belle carrière sportive, classée athlète de haut niveau par la FFA alors qu'elle défendait les couleurs de l'Equipe de France de course d'Endurance (100km), une dizaine de marathonS à son actif et un titre de championne de France "vétéran" en 2h51. Sa plus belle prestation, elle l'a connu lors de l'Ultra Trail du Mont-Blanc qu'elle a bouclé en 27h30, terminant sur le podium féminin.

Amoureuse d'aventures et de voyages qui constituent son oxygène, elle participera à distance à la préparation de ce voyage mais sera aussi partie prenant en rejoignant Jean-Jacques sur certains sites avec l'idée de parcourir un petit bout de chemin à ses côtés... à vélo.