Journal

JOUR 6 2019-01-31 - Roveleto- Nonantola. (174 km).

Pluie et brume.

Je me réveille avec un bourdonnement dans les oreilles difficilement supportable ; j’ai des nausées et presque des vertiges. Je suis dans un état de fatigue générale. Mais ça va aller, faut pas s’écouter, le manque de soleil y est pour beaucoup et les choses vont s’améliorer au cours de la journée.
Je prends la route vers 11h00, ayant profité le plus possible du confort de la chambre d’hôtel.
Il neige, la température est proche de 0° à l’extérieur et le thermomètre de l’habitacle affiche 4.8°. Les gants et le bonnet sont de ...


suite...
JOUR 5 2019-01-30 - Pontenure-Roveleto (7 km ).

Pluie et brume.


Il a neigé toute la nuit et l’ Ape est couverte d'une pellicule blanche et humide.
Le patron du bar a ouvert ses volets quelques instants avant mon réveil, je regagne la salle du restaurant pour prendre mon café. Les clients sont déjà là, ils sont informés de ma présence et de mon projet. Ils n'hésitent pas à me questionner sur ma motivation, sur ma destination. Mais ma préoccupation du jour est de dépanner mon triporteur.
Le patron m'informe qu'à la sortie du village il y a le mécanicien Piaggio il s'appelle Rebecchi.
Je profite...


suite...
JOUR 4 2019-01-29 - Voghera-Pontenure ( à 5 Km de Piacenza) 86 km

C’est ma première nuit complète depuis plus d’un mois, il semble que l’angoisse m’ait quitté, je me réveille la tête légère, soulagée des bourdonnements.
La cafetière Moka libère une bonne odeur de café à l’ancienne.
Roberto m’a proposé de rester un jour de plus d’autant qu’il a besoin d’un coup de main pour réparer une fuite sur le toit de la maison de sa tante située à une heure de route. Je lui aurai bien rendu ce service mais je dois être samedi à Città di Castelo, je dois rouler.

Ce matin j'ai choisi d’emprunter les petites r...


suite...
JOUR 3 2019-01-28 - SPOTORNO-VOGHERA 191 KM

Le vent violent me réveille en sursaut vers 4h15, il souffle très fort, secouant les branches des tilleuls et martyrisant les menuiseries de l’hôtel Méditerranée. L’Ape est garé dans la rue devant l’entrée de l’établissement le long du trottoir, dans le sens de la pente. Ai-je bien serré le frein à main et enclenché une vitesse ? Si ce n’est pas le cas, les bourrasques peuvent pousser le triporteur dans la pente et venir l’appuyer sur le véhicule qui le précède. J’enfile une polaire et mon pantalon et je déboule l’escalier recouvert d’une épaisse moquette, j...


suite...
JOUR 2 2019-01-27 - BORDIGHERA-SPOTORNO 100 KM

Jean-Christophe se lève le premier et semble préoccupé. «Y a les tagliatelles qui arrivent » me dit-il. « Et oui, le dimanche, en Italie, les tagliatelles c’est important- Giovanni (à vérifier) arrive avec la Pasta ». Giovanni est le mari de la nounou qui s’est occupé de Luciana lorsqu’elle était enfant, elle est comme leur fille et ils ne peuvent se priver de ce plaisir subliminal que de lui préparer régulièrement un plan de pâtes pour la moindre occasion. C’est comme ça en Italie.
Je me sens pas très bien, les acouphènes persistent accompagnées d’un bourdon...


suite...
JOUR 1 2019-01-26 - NICE-BORDIGHERA

Samedi 26 janvier, jour 1.
Saint André de la Roche-Bordighera. 72 km
Soleil et nuages.

Une cinquantaine de personne a répondu présent à mon invitation. Je ne pouvais pas partir sans saluer mes amis, ma famille et tous ceux qui m’ont encouragé dans mon projet. Alors, ce samedi 26 janvier 2019, avec l’accord de la mairie de Saint André de la Roche, j’ai investi la placette publique au droit de la boutique de vélo Oxybike, sur le quai de la Banquière. Le triporteur repeint en « bleu France », décoré d’adhésifs aguichant donc certains représentent le parc...


suite...
Voir d'autres étapes
3